Dimanche 19 Novembre 2017

Ergonomie et qualité de vie

Projet :  CRNA

Nous constatons par expérience que lorsque l'usager a pris possession de l'ensemble des espaces, il y a une forme de qualité de vie qui se développe.

Selon l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), la qualité de vie existe dans une combinaison des facteurs psychologique, physique, social et matériel pour évaluer le bien-être de l'individu.

Bâtiment en démarche HQE : Construisez local, pensez global !

La  construction  au  XXIe siècle  ne  peut  plus séparer  le  local  du  global.  Plus  clairement, il  n'est  plus  possible  d'ignorer  l'influence qu'une  construction  locale  peut  avoir  sur l'environnement, d'ignorer l'influence qu'une construction locale peut avoir sur la personne.

L'acte de construire doit assurer une qualité de vie pour les  occupants  et  usagers  du  bâtiment  et, apporter  toutes  les  garanties d'innocuité  des  locaux  en  terme  de  santé.

La santé ne peut se réduire au physique, nous savons aujourd'hui que la santé cognitive, sociale et psychologique impacte aussi le bien être de la personne. En ce sens les bâtiments doivent préserver la santé de l'usager selon les normes physiologiques en vigueur, les connaissances de l'ergonome en psychologie de l'environnement et en sociologie des espaces.

 

Projet :  Le Criée de Roscoff

 

Développement durable :

« Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs » ; le développement durable implique un environnement viable, vivable et équitable.

Le « Développement Durable » implique aussi satisfaction et pérennité de l'individu dans son environnement (qu'il soit usager, consommateur, citoyen, employé...) et viabilité sociale. L'ergonomie prône la démarche participative, en ce sens, l'ergonomie par son écoute de la personne dans son organisation recentre l'humain au sein de l'environnement bâti.

→ L'ergonomie se doit de penser les rapports entre l'individu et les systèmes dans une optique de développement durable - rapport entre l'usager et le bâti.

Âge, handicap et autonomie : Comment aménager sa maison à sa situation.

Les  personnes  âgées  et/ou  handicapées  souhaitant  rester autonomes  doivent  évoluer  dans  un  environnement  conçu pour  elles.  C'est  en  habitant  un  logement  adapté  à  leur situation  qu'elles  réduiront  les  risques  d'accident  et  qu'elles augmenteront  d'autant  leurs  chances  de  conserver  leur autonomie   longtemps.

Il s'agit alors de rénover de manière à rendre tous les  espaces  de  vie  ergonomiques.

NB : 90 % des personnes âgées, dont l'autonomie diminue, souhaitent vivre chez elles et continuent à le faire dans des logements qui se révèlent de moins en moins adaptés.

top